Les Fragments du Vide

Vision : Kuni Shigemasa

Interlude 3.2, Année 922

b_f5.png

Il souffrait. De tout son corps, de toute son âme. Chaque geste était un supplice, un arrachement. En rampant vers les ruines d’un autel de pierre détruit pendant l’affrontement, il réalisa qu’il ne sentait plus ses jambes. Elles ne voulaient pas l’aider à se déplacer, tandis que ses mains glissaient sur le sang accumulé par les nombreux cadavres de leurs légionnaires.

Il se redressa avec un cri de douleur. Son hakama était déchiré de bout en bout et une large plaie courait de son épaule à sa hanche. Il se vidait de son sang et irait rejoindre ses ancêtres bientôt.

En repensant à leur expédition, il ne peut s’empêcher de se maudire pour leur naïveté. Ils étaient venus sur l’ordre du Conseil Élémentaire pour détruire un esprit corrompu. Mais ce que les sages ignoraient visiblement, c’est que le Ryu du Vide n’était pas à l’origine des massacres : au contraire, cet esprit avait parcouru les terres du Phénix traquant un Seigneur démon nommé Kuzuki no Oni, invoqué par un Shugenja du Phénix incapable de maîtriser le monstre. Et ce dernier avait réduit plusieurs villages à néant, dont le Village des Deux Pins où vivait une moniale protégée du Ryu du Vide. Cédant à la colère, l’esprit dragon pourchassa l’Oni jusqu’au cœur d’Isawa Mori où il parvint à le bannir pour un temps. Mais le démon n’avait pas dit son dernier mot, et avait visiblement souillé le cœur même de la forêt. Les survivants, mû par leur corruption, avait tous racontés la même histoire, d’un esprit divin devenu fou, et la Légion s’était attaquée au Ryu sans attendre.

A présent qu’il mourrait, Shigemasa voyait enfin la vérité dans le mensonge. Il percevait les tromperies dont l’Oni avait fait usage, semant dans leurs esprits les graines de la haine, et ses compagnons et lui-même, aveuglés, avaient assailli un esprit de Tengoku qui recouvrait de ses blessures après un juste combat contre le démon qui avait pris sa protégée.

L’affrontement avait commencé après la disparition de Bayushi Miyuno, Shugenja de l’Air et fiancée de leur commandant Isawa Kanedata. Cette dernière, maîtresse des illusions, s’était avancée seule jusqu’au temple en ruines sur l’idée de Dame Kakita Etsumi, et n’était jamais revenue rapporter ce qu’elle y avait vu. Furieux d’avoir perdu sa promise, Kanedata avait lancé toutes ses forces dans la bataille, sans aucune stratégie, et le massacre avait commencé.

Shigemasa voyait clair à présent : la corruption des terres de Kinkaku avait perturbé les esprits des fiers samurai, au point de les amener à leur mort. Mais le Shugenja refusait la sienne. Il ne pouvait se présenter devant ses ancêtres après avoir été si facilement abusé. En contemplant le sang qui maculait ses mains, il eut une idée. Et s’il pouvait se servir des kansen, des Kami corrompus, pour survivre ? Il lui suffirait d’un mot. D’une prière. Pour sauver sa vie.

Alors qu’il rampait hors du temple, le visage à moitié arraché, les os brisés, Kuni Shigemasa sentait monter en lui une nouvelle puissance, une énergie mystique qui lui ouvrait les yeux sur le vrai pouvoir. Désormais, il comprenait comment utiliser le sang, le sien ou celui d’autrui, dans une magie profane, impure mais redoutable. Pourquoi les Shugenja du Phénix avaient-ils gardé pour eux cette connaissance formidable ? Désormais, il serait le premier maître d’une longue lignée d’Adeptes du Sang…

Vision fugace des Fragments du Vide
après leur cinquième voyage spirituel,
scénario " Les Cendres du Dragon "

Comments

Orion_JdR

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.