Les Fragments du Vide

Vision : Bayushi Miyuno

Interlude 3.2, Année 922

b_f4.png

Elle pleurait. De tout son être, de toute son âme. Chaque seconde qui passait la rapprochait de son destin implacable : une mort inutile et déshonorante. A chaque pas de l’esprit dragon dans sa direction, elle voyait sa vie défiler devant ses yeux, et à travers elle, chacune des erreurs qui l’avait conduite à cet instant funeste.

Comme tous les enfants Bayushi, elle avait été élevée pour servir le Scorpion, que chaque décision qu’elle prenne le soit en accord avec les intérêts du Clan. Dès son jeune âge, elle avait été fiancée à un jeune notable de la famille Isawa, et elle avait parfaitement compris que sa vie serait consacrée à espionner ce fils d’un Maître Élémentaire, à enquêter sur les secrets du Conseil des Cinq, à rapporter au Scorpion ses découvertes sur les mystérieux Phénix, à voler les trésors de ces prétendus sages, d’avantage prétentieux que loyaux à l’Empire.

La date du mariage approchant, elle avait rejoint Kyuden Isawa pour y côtoyer son promis, et commencer son œuvre de Scorpion. Et au détour d’une conversation espionnée entre Maîtres Élémentaires, elle avait appris qu’une menace pesait sur Gisei Toshi. La légendaire Ville du Sacrifice, censément détruite par une éruption volcanique mille ans plus tôt, existait donc toujours. Il ne restait plus qu’à découvrir sa localisation, et elle recevrait tous les honneurs du Maître des Secrets en personne, le Daimyo du Clan du Scorpion.

Mais pour obtenir cette information, pas d’autre choix que de suivre son fiancé dans une folle expédition, gagner sa confiance, prouver sa valeur et devenir indispensable au Phénix.

Quelle folie, pensait-elle à présent. En maîtresse des illusions, elle s’était proposée comme éclaireur de la légion du Phénix, et avait pénétré la première dans les ruines du Temple des Fortunes abandonnées que le Ryu du Vide avait choisi comme antre. Le monstre aux yeux flamboyants l’avait vue malgré sa magie, et avait bondi, prêt à la détruire pour lui faire payer son sacrilège. Et le temps s’était arrêté. Un murmure avait résonné dans son esprit, une main tendue qui lui proposait une cachette dans les ombres du temple. Elle avait saisi cette opportunité, et s’était réfugiée dans les ténèbres. L’esprit dragon l’avait cherchée, en vain, et lorsque les héros de la légion débarquèrent à leur tour, et livrèrent bataille contre la créature, elle resta blottie dans l’ombre, honteuse d’avoir fui, heureuse de vivre. Cette enveloppe de ténèbres était rassurante, elle lui chuchotait des mots doux à l’oreille. Mais la magie du Phénix produisait beaucoup de lumière, et l’obscurité reculait, disparaissait dans le temple. Au lieu de la sauver, les héros allaient l’exposer aux yeux de tous, exposer sa honte, son déshonneur, sa peur. Alors elle se réfugia dans l’ombre du dragon qui seule subsistait dans la lumière du Phénix. Elle renforça la créature par sa présence, lui offrant des pouvoirs que l’Ombre lui avait donné. Le combat dura des jours, et elle s’échappa à nouveau dans les ténèbres lorsque le Ryu du Vide fut brisé, recevant sa part de Fragment.

Alors qu’elle quittait le temple, dissimulée par les ombres de Kuroi Mori, Bayushi Miyuno était plus déterminée que jamais à se venger de ces traîtres déshonorables qui l’avaient abandonnée à la mort. Telle leur ombre, elle serait continuellement dans leur dos, le poignard prêt à s’abattre sur eux et leur lignée.

Vision fugace des Fragments du Vide
après leur quatrième voyage spirituel,
scénario " Les Cendres du Dragon "

Comments

Orion_JdR

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.